Formulaire de recherche

Lexique

Ab intestat : Personne décédée sans avoir fait un testament.

Abacteur : Celui qui s'est mis en possession, qui s'est saisi d'un héritage.

Abneveu, abnièce : Arrière neveu, arrière nièce."Les enfants à l'abneveu, à l'abnièce."

Abréviations : Dans certains actes de naissance, mariage ou décès vous pourrez lire certaines abréviations qu'il est bon de connaître à savoir : - 7bre = correspond à septembre, - 8bre = correspond à octobre, - 9bre = correspond à novembre, - Xbre = correspond à décembre.

Abriement : Maison, logement.

Acquêt(s) : Bien(s) acquis durant le mariage et appartenant à la communauté des époux.

Acte de notoriété : En l'absence d'acte de naissance, c'est un document rédigé par un juge de paix puis homologué par un tribunal d'instance en vue d'un mariage.

Acte sous seing privé : Acte rédigé pour constater une convention intervenue entre des particuliers et signé par les parties et leurs témoins sans l'intervention d'un notaire.

Adhéritance : Mis en possession, investi, hérité.

Admoniateur ou amodiateur : Personne qui donne une terre à ferme, le loyer étant généralement payé en céréales. Il pouvait être chargé par un riche propriétaire de réclamer et récupérer pour lui, d'éventuelles sommes dues par les métayers.

Adultérin : Enfant né de relations hors mariage.

Affinité : Dispense de lien indirect entre un époux et les parents de l'autre époux (remariage).

Affinité survenante : L'affinité survenante est une relation qui se commet par des gens mariés. Le mari ayant une relation sexuelle avec la sœur, la nièce ou cousine germaine de sa femme, et la femme avec les frères, neveux ou cousins germains de son mari.

Affrairement, affrérement : Contrat qui lie soit des parents, soit des étrangers afin qu'ils vivent entre eux comme des frères ou des sœurs. Stipulation qui règle les partages entre les enfants nés de différents mariages, comme s'ils étaient du même lit.

Afrerir : associer, admettre à partager comme un frère

Agnat, Agnatique : Ascendant ou descendant par les hommes. Une généalogie est agnatique lorsqu'elle ne prend en compte que les hommes.

Ahamable : Labourable.

Alliance : Lien de parenté existant entre l'époux ou l'épouse et les apparentés consanguins de son conjoint.

Amasé : Lieu construit de divers bâtiments.

Ambedeux : Tous deux.

Apparenté : Allié par le mariage

Assouchement : Origine généalogique.

A(d)vesture : Récolte sur pied, ce qui pousse dans les champs.

Avelete, ette :Petite fille.

 

Baldroi : Baudrier, large bande de cuir ou d'étoffe qui servait à porter l'épée, et qui entourait la ceinture.

Banalités : Taxes sur l'utilisation des fours, moulins et cheminées.

Bas-fils (à cause de sa femme) : Synonyme d'un petit-fils par alliance.

Bas-neveu : Synonyme de petit-neveu.

Bâtard : Enfant né d'une liaison adultérine

Bast, baast, baat, bas : S'emploie dans la locution de bast : par bâtardise. Fille de bast.

Becque : Ruisseau.

Bersolet : Berceau.

Bi linéarité : Parent ou parenté transmis distinctement par la mère et par le père, chaque filiation servant à des fins différentes.

Bisaïeul(e) :Arrière Grand-père ou Arrière Grand-mère.

Bize : Est.

Boittelée : Mesure de terre valant 8 ares et 86 centiares

Boquillon : Bûcheron.

Bourgeteur : Fabriquant de tissus où figurent des fleurs et autres dessins.

Bourras : Tissus de laine et de soie.

Bourrelier : Ouvrier qui fabrique les harnais des chevaux ou des bêtes de somme.

 

Capitation : Impôt sur les personnes physiques.

Cartulaire :Ensemble des documents, chartes, contrats, actes de foi et d'hommage, donations d'une famille ou d'une institution comme une abbaye ou une congrégation.

Catafalque : Décoration funèbre disposée au-dessus du cercueil . Elle forme une chapelle ardente quand de nombreux cierges brûlent autour.

Catheux : Héritages mobiliaires constitués de bâtiments (secs) et de terres (verts).

Cens : Loyer.

Censier : Fermier.

Cerquemaneur : Arpenteur.

Charte : Document qui concerne les biens et les titres d'une famille ou d'une institution et prouvant ses droits.

Chartrier : Désigne le lieu où l'on conservait les chartes du royaume ou d'une abbaye.

Chevance : Ce qu'on a de son chef, de ses pères.

Chocque : Ensemble de maisons aux murs mitoyens.

Cognat : Parenté naturelle reposant sur la consanguinité.

Cognatique : Correspond à la lignée féminine.

Collatéralité : Relations de parenté entre germains c'est-à-dire entre frères et sœurs ou entre parents issus de germains.

Collatéral/Collatéraux : Parents en ligne indirecte : frère et/ou sœur d'un individu, oncle, cousin.

Command : Lorsque au cours d'une procédure de saisie immobilière un immeuble a été vendu aux enchères publiques la personne qui s'est portée le dernier enchérisseur et qui donc a été déclarée adjudicataire , a la faculté de déclarer qu'elle n'a pas agi pour son propre compte mais pour le compte d'un tiers dont elle doit dénoncer ensuite l'identité. C'est la déclaration de command. Dans ce cas c'est celui pour le compte duquel il a été déclaré command qui devient l'acquéreur final. Si le command décide en fin de compte de ne pas acheter pour une quelconque raison, c'est le commandé qui est lié.

Commère : Marraine.

Compère : Parrain.

Compoix : Ancêtres de notre cadastre

Communauté d'acquêts : Régime matrimonial selon lequel les époux sont propriétaires en commun de biens acquis au cours du mariage.

Communauté tacite ou taisible : Regroupement fondé sur un accord tacite ou taisible et non sur un contrat écrit et notarié, au même pot et au même feu, d'unités conjugales parentes ou non pour exploiter et jouir d'un bien en commun.

Compensation matrimoniale : Totalité des biens et/ou des services offerts par le fiancé et ses parents au père et à d'autres parents de la fiancée.

Comput : Mode de calcul des degrés de parenté.

Conjoint : Désigne ce qu'on acquiert par son industrie et qui ne vient point de succession.

Conquêt : Désigne l'époux ou l'épouse.

Consanguin : Frères et/ou sœurs issus uniquement du père.

Consanguinité : Parenté proche entre deux conjoints.

Coterie : Terre roturière, non noble, soumise à une redevance à l'égard d'une seigneurie laïque ou ecclésiastique dont elle dépend.

Couchant : Ouest.

Courtil : Jardin potager d'une maison.

Cousins(es) croisés(ées) ou parallèle : Enfant de collatéraux de sexe différent ou de même sexe. Ainsi les enfants d'un frère et d'une sœur sont dits " cousins croisés ", ceux de deux sœurs ou de deux frères sont dits " parallèles ".

Cousins germains : Lien de parenté qui unit deux individus ayant des parents qui sont frère(s) ou sœur(s).

Coutumier (droit) : Ensemble de règles de droit traditionnel en usage dans un endroit déterminé, un bailliage, un comté, une province, une prévôté, une seigneurie etc.

Cramaillyes : Crémaillères.

Crantailles ou créantailles : Fiançailles.

Creue, crehue, crue : Augmentation d'impôt - Enchère - En terme de vente et d'inventaire, somme afférente à l'officier public pour les frais d'adjudication. En général, dans l'ancienne pratique, le 5e denier au dessus de la prisée était attribué au commissaire priseur responsable.

Curateur : Personne en principe de la famille, chargée de la protection des intérêts matériels d'un mineur orphelin ou nommé en cas d'absence du père ou de succession vacante.

 

Damesillage : Qualité de demoiselle, de fille, de femme non mariée.

De cujus : Terme latin signifiant "l'auteur". Par extension il désigne dans une généalogie le personnage de référence. Synonyme : "Probant".

Degré : Nombre de générations qui séparent les membres d'une même famille. Il existe deux systèmes : les degrés selon le droit civil et les degrés selon le droit canonique.

Dîme : Redevance en nature recueillie au profit de l'autorité ecclésiastique. Environ le dixième des récoltes.

Dieosdi : Jeudi.

Dixième : Impôt royal créé en 1710. Il représentait le dixième de tous les revenus et frappait la noblesse, le clergé et les roturiers. Il fut perçu jusqu'en 1717. Il réapparut de 1733 à 1736 et de 1741 à 1749.

Domicilié de fait et de droit : Formule employée dans les actes officiels d'état civil et notariaux pour indiquer le domicile d'un enfant mineur. Le domicile est celui des parents ou des grands-parents ou des tuteurs. Le domicile de fait est l'adresse réelle du (de la) mineur(e).

Donation entre vifs : Contrat par lequel une personne se dépouille irrévocablement d'une chose "le donateur" en faveur d'une autre qui l'accepte "le donataire".

Dot : Ensemble des biens et/ou des services offerts par la famille de la fiancée au futur époux. Par extension, le terme de dot en est venu à désigner toutes les prestations matrimoniales qu'elles proviennent du côté de la famille du mari ou de celle de la femme.

Douaire : Ce mot désigne parmi les prestations matrimoniales la part de ses biens que l'époux destine à sa femme dans le cas où il décéderait avant elle.

Drève : Allée droite bordée d'arbre qui mène à l'entrée d'un bâtiment.

 

Ecangueur : Ouvrier qui broie et détache la paille du lin pour en retirer les fibres textiles au moyen d'un couperet appelé l'écang.

Emparlier, amparlier, emparler :

Avocat, orateur, conseiller intermédiaire chargé de porter la parole d'un autre.

Ente :Rattaché à une famille par les femmes. Sous l'Ancien Régime, on employait ce terme avec une nuance péjorative lorsque la branche cadette issue d'une fille relevait un titre après extinction des héritiers de sexe masculin.

Escosse : Nord.

Estrelins : 60ème denier du prix de vente dû aux officiers qui donnaient l'investiture des propriétés.

Etrains : Paille

 

Fiens : Fumier

Fils en loi : Synonyme de Gendre.

Formeture mobiliaire : Somme d'argent qu'une personne veuve réserve à ses enfants de son précédant mariage avant qu'elle se remarie, pour que ceux-ci puissent en jouir à leur majorité, à leur mariage ou à leur entrée en religion.

Fossier : Fossoyeur.

Fouage :Mot synonyme de subsides.

Fournil : Local où se trouve le four à pain.

Franc-fief :Fief possédé par un roturier. Celui qui acquérait une baronnie, une seigneurie ou en héritait devenait baron ou seigneur mais le titre ne lui conférait pas la qualité de noble.

Fratrie :Dans une famille correspond à l'ensemble des frères et sœurs.

Frère consanguin :Même père.

Frère en loi :Synonyme de Beau-frère.

Frère germain :Même père, même mère.

Frère utérin :Même mère.

Fréréche :Groupement au même pot et au même feu, de couples mariés de frères réels ou classificatoires pour exploiter un bien en commun.

Fuytaines : Tissus de lin et de coton.

 

Garde-notes :Voir Tabellion.

Gendreure : Naissance.

Gitage : Demeure.

Germain(e) :Frère(s) et sœur(s) né(s) du même père et de la même mère.

Gluit : Botte (de paille ou de seigle)

Graissier : Marchand, fabriquant de cierges.

Gor(e)lier : Bourrelier, fabriquant des bâts et harnais des bêtes de somme.

Grosse : Copie d'un acte notarié original appelé minute.

 

Halier, hallier : Bâtiment où l'on remise les charrues, les charrettes et tous les instruments de labour.

Hoir : Héritier direct. Synonyme d'héritage. On trouve la mention "sans hoirs" ou "s.h." Indivision : Formule de propriété ou de tenure associant des ayants droit qui renoncent à partager un héritage.

 

Inquilin : Locataire.

Insinuation : Inscription sur les registres du greffe du bailliage de la teneur principale des actes rédigés par les notaires (Ancien régime).

Instance :Correspond à une requête.

Item : Et aussi, de plus.

 

Jointure, joyn., joinc., jeoin., juntire : Parenté.

Journalier : Celui qui travaille à la journée.

Juventus : Jeune homme

 

Lauduminies : Lods et ventes.

Lavacre, laivaicre : Fonts baptismaux.

Lettre patente :Acte expédié par une chancellerie en forme de lettre solennelle pour faire connaître la volonté de l'autorité dont dépend cette chancellerie.

Lévirat :Remariage d'une femme avec le frère de son mari défunt.

Linier : Ouvrier ou marchand d'étoffes de lin.

Livres terriers :Recueils d'aveux et dénombrements, de reconnaissances et déclarations passées par les tenanciers d'une seigneurie avec les indications des tenures de chacun et du cens dont les bénéficiaires étaient redevables.

 

Mainement, may., mann . : Domicile, domaine, propriété, territoire.

Mainferme : Roture, terre roturière, héritage roturier tenu d'une manière permanente et ferme, moyennant un cens déterminé.

Mainmorte : Droit féodal permettant au seigneur du lieu, de taxer ou même de capter en sa faveur des biens de ses sujets qui viennent à succession.

Maisnies : Domestiques.

Majorité : Elle varie selon les régions en fonction de la position sociale et des coutumes. Sous l'Ancien Régime elle était généralement fixé à 20 ans. Néanmoins, la "majorité parfaite" nécessaire pour pouvoir se marier sans l'autorisation des parents était de 30 ans pour les hommes et de 25 ans pour les femmes.

Manouvrier : Manoeuvre, qui travaille de ses mains.

Marâtre :Autre épouse du père.

Marguillier : Celui qui s'occupe des finances de l'église locale.

Mariage en gendre :Union dans laquelle le gendre vient résider et travailler chez les parents de son épouse.

Matri linéarité :Transmission par les femmes seules de la parenté (utérin).

Matrilocalité :Domicile des nouveaux époux avec ou près des parents de l'épouse.

Matronyme :Nom de mère.

Mencaudée : Mesure de terre valant 35 ares et 46 centiares.

Métayer :Locataire d'une exploitation dont le loyer consiste en une part de la récolte.

Minutes notariales :Vient du latin minutus qui veut dire petit. Actes authentiques dont le dépositaire ne peut se dessaisir. Ils sont conservés dans le minutier du notaire. Ils peuvent être transmis aux archives départementales. On peut y trouver : Contrats de mariage, testaments, partages, donations entre vifs, reconnaissance d'enfants naturels, tutelles, actes de notoriété, actes de ventes, etc...

Mulquinier : Tisseur, fabricant, vendeur de toiles

 

Nubilité :Aptitude à contracter un mariage.

Nuncupatif : Testament fait de vive voix

 

Obi : Défunt.

Obit :Service religieux célébré pour un défunt à la date anniversaire de sa mort.

Obituaires :Registres religieux ou sont inscrits les offices funèbres fondés en mémoire d'un donateur. Ces offices se célèbrent le jour anniversaire de la mort du donateur.

Office :Qualité d'officier public permanent.

Officier et grand châtelain :Au XVIIeme siècle, personne titulaire d'un office vénal (souvent trois ans renouvelables) qui règle durant l'absence du seigneur les affaires urgentes de la communauté d'habitants.

Olieur : Fabriquant d'huile.

Oncle en loi :Synonyme d'oncle par alliance.

Ondoiement : Baptême réalisé d'urgence en l'absence d'un ecclésiastique lorsque la vie de l'enfant est en danger.

 

Parchon : Partage (généralement entre les enfants avant un remariage).

Parentèle :Ensemble des parents vivants d'un individu à un moment donné.

Peigneur : Ouvrier qui nettoie et affine le chanvre ou la laine pour les transformer en fillasse.

Piedsente : Sentier, petit chemin praticable à pied, chemin de traverse.

Pointre : Personne nommée pour évaluer les biens en vue des impôts.

Portée : Terme désignant des triplés

Pouillé :Le pouillé d'une église ou d'un diocèse est un registre qui contient le tableau de tous les bénéfices qui en dépendent. Le revenu et la population de la paroisse sont parfois mentionnés ce qui donne un grand intérêt généalogique à certains pouillés.

Préciput :Avantage patrimonial accordé à l'un des héritiers.

Primat :Celui qui est au premier rang. En généalogie, l'ancêtre connu le plus éloigné du probants ou celui qui a orienté différemment les destinées d'une famille (changement professionnel, émigration, évolution sociale).

Primogénit :Le premier-né. Synonyme d'aîné qui ne s'emploie guère que pour l'héritier légitime d'un prince souverain.

Primo géniteur :Correspond au premier ancêtre, fondateur d'une lignée et dont il est probablement impossible de connaître l'identité.

Primogéniture :Le privilège de primogéniture consiste à avantager systématiquement l'aîné au détriment de ses cadets. Il s'agit généralement de l'aîné des frères. On parle aussi de droit d'aînesse.

Pudleur : Ouvrier chargé de remuer la fonte pour la transformer en fer par combution du carbone.

Puîné ou Puyné :Dans une famille désigne l'avant dernier des enfants.

 

Rafaitement, rafetement : Réparation.

Rafrairicement : Testament établissant l'égalité entre des enfants.

Ravestissement : Donation mutuelle

Remué de germain :Cette expression signifie "cousin issu de germain".

 

Saint Rémy : Premier octobre.

Sayetteur : Fabriquant de sayette, draperie de laine légère et de qualité inférieure confectionnée avec des laines rêches de Flandre et d'Espagne.

Servitudes : Obligations, charges; notamment charges qui grèvent un bien immeuble (dit fonds servant) au profit d'un bien immeuble (dit fonds dominant).

Soille : Mélange de seigle

Sommations respectueuses :Bien que le droit canon et le droit civil aient fixé un âge minimum pour se passer du droit parental en vue mariage (voir Majorité), des sommations respectueuses pouvaient être adressées avant ce délai à leurs parents par les postulants au mariages. Après trois sommations successives le mariage pouvait avoir lieu sans le consentement des parents.

Sororat : Remariage d'un homme avec la sœur de sa femme défunte.

Stil : Corps de métier.

 

Taille : Impôt en fonction du revenu estimé d'une exploitation agricole, payable en cinq fois.

Terrier :Document, registre ou rouleau de reconnaissances par lesquelles chacun des tenanciers d'un domaine ou d'une seigneurie déclare par devant une autorité judiciaire ou notariale, les biens qu'il tient du seigneur en indiquant les charges qui pèsent sur eux.

Tonlieu : A l'origine droit que l'on payait pour étaler sur un marché.

Tontine : C'est une association de personnes qui mettaient un capital en commun pour jouir d'une rente viagère transférable à la mort de chaque participant sur la tête des survivants.

Tris aïeux : Arrière-grands-parents.

Tropaire : Correspond à un manuscrit de petit ou moyen format et allongé dans le sens de la hauteur.

 

Ultimo géniture : Privilège accordé au dernier-né d'une fratrie.

Usefructuaire, usuf., usuff., usufruitiare, usufruittiaire : Usufruitier, usufruitière Utérin(e) : Frères et/ou sœurs issus uniquement de la mère.

 

Veuve demeurée es biens et dettes ou immiscée es biens: Veuve qui a accepté la succession de son mari avec ses avoirs (dettes actives) et ses dettes (dettes passives). Contraire: veuve renoncées es biens.

Vidimus : Vient du latin nous avons vu. Il s'agit d'un acte par lequel une autorité au Moyen âge reconnaissait sous son sceau, avoir vu un acte antérieur qui lui a été présenté et dont le texte est reproduit par insertion.

Vingtième : Complément de la taille du roi corespondant à 1/20e de la valeur locative d'une exploitation.

 

Warescaix : Lieu de passage

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.