Formulaire de recherche

Donation de Pierre François LEDUC et Elisabeth DUSEAU à (François) Guislain LEDUC et Magdeleine MICHEL : 03-10-1778 [4G-2217]

Le présent chirographe contient lettres de déshéritance de plusieurs parties de terres tant labourables fief que mainferme situées au terroir de Cattenières faite par Pierre François Leduc et Marie Elisabeth Duseau sa femme demeurant au village de Cattenières au profit de Guislain Leduc et sa femme demeurant au même lieu le trois octobre mil sept cent soixante dix huit. Pour le ferme. 1778.

Sachent tous présents et à venir que par devant honorable homme Gilbert Joseph Lievra, licencié es lois, ancien échevin de cette ville de Cambrai, bailly général du vénérable chapitre métropolitain dudit Cambrai tant en cette qualité que s'assumant celle de mayeur de la terre et seigneurie de Cattenières présents comme hommes de fief que ledit sieur bailly a aussi pour cette fois et à l'effet ci après créé les échevins de la dite terre et seigneurie messieurs Louis Joseph Sury, Aimé Louis Hipolite Caulier d'Haucourt, François Joseph Caudron et Géry Delattre, vinrent et comparurent personnellement François Leduc et Marie Elisabeth Duseau sa femme qu'il autorise demeurant à Cattenières, lesquels de leur bon gré, et pour faire sortir effet à l'acte de transaction fait entre ledit Leduc et Guislain son fils jointement l'épouse de celui ci, icelle de son mari bien et suffisamment autorisée, le trente septembre dernier le dit acte passé devant Me Duchange notaire royal de ladite ville et duché de Cambrai et son confrère qui fut représenté en grosse et remis de suite et pour donner pleine force et vertu à ladite transaction, lesdits Pierre François Leduc et Marie Elisabeth Duseau sa femme, de leur bon gré, mirent, werpirent et rapportèrent es mains dudit sieur bailly tant en cette dite qualité qu'en celle de mayeur par lui assumée comme es mains de seigneur et de justice, présents lesdits hommes de fief qui ont aussi été autant que de besoin soit créés et établis échevins bien suffisamment et à loi, les parties de terre tant fiefs que labourables mainfermes suivantes dont la déclaration s'en suit. Savoir six pintes de terre labourable mainferme situées au terroir de Cattenières tenant à douze mencaudées du Fresnoy et à six mencaudées de Flines. Item une demie mencaudée labourable mainferme tenant à six mencaudées de Flines et à trois mencaudées de Jean Baptiste Bricout. Item une demie mencaudée labourable mainferme au même terroir tenant à neuf mencaudées occupées par François Ségard et à trois boitellées de François Cardon. Item une mencaudée aussi labourable mainferme au même terroir tenant à vingt deux mencaudées occupées par Jean Baptiste Bricout et à cinq mencaudées de Notre Dame et au chemin de Cattenières et Bezin. Item une demie mencaudée labourable mainferme au même terroir tenant à treize mencaudées de François Leduc et à une mencaudée d'Antoine Lalin. Item quatorze pintes labourables mainfermes tenant au chemin d'Estourmel à Cattenières et à dix neuf mencaudées de l'abbaye de St Sépulchre. Item une mencaudée labourable mainferme tenant à huit mencaudées de l'abbaye de St Sépulchre, au chemin de Cattenières à Wambaix passant au travers. Item trois boitellées labourables mainfermes tenant à deux mencaudées de François Leduc, à sept boitellées d'Antoine Lalin. Item trois boitellées labourables mainfermes tenant à six mencaudées de François Ségard et au chemin de Cattenières à Bezin. Item quatre pintes tenant à quinze pintes de Guislain Leduc et à neuf boitellées de Pierre Antoine Lalin et au chemin de Cattenières à Wambaix. Item quatre mencaudées fiefs situées au terroir dudit Cattenières tenant à cinq mencaudées occupées par Nicolas Fievet et à quatre mencaudées de François Ségard. Finalement deux mencaudées aussi fief tenant à trois mencaudées de François Ségard et à cinq mencaudées occupées par Nicolas Fievet ainsi que lesdites parties de terres ci dessus déclarées se comportent et extendent. Pour laquelle transaction valider être tenue ferme et stable, sortir on plein et entier effet à toujours, lesdits Pierre François Leduc et sa femme de leur bon gré s'en dessaisirent, dévêtirent et déshéritèrent, mirent hors et y renoncèrent une fois, seconde et tierce perpétuellement à toujours consentant que l'adhéritance en soit donnée audit Guislain Leduc et sa femme conformément aux clauses et conditions insérées en la dite transaction à la charge des redevances anciennes et foncières si aucunes en sont dues tant seulement si comme ils jurèrent et affirmèrent par leur serment solennellement prêté selon la coutume de cette ville, pays et comté de Cambrésis. Et puis furent et ont été ledit Guislain Leduc et sa femme desdites parties de terre ci devant déclarées par les mains dudit sieur bailly tant en cette qualité qu'en celle de mayeur par lui assumée comme es mains de seigneur et de justice, présents les dits hommes de fief créés autant que besoin soit échevins bien suffisamment et à loi, adhérités, saisis, vêtus et mis en bonne possession et saisine pour par eux en jouir conformément aux clauses et conditions de ladite transaction et selon la coutume de cette dite ville, pays et comté de Cambrésis. Ce fut ainsi fait et passé audit Cambrai le trois octobre mil sept cent soixante dix huit.

 

Suivent les signatures de Caulier d'Haucourt, Lievra, Sury, et Caudron.  

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.