Formulaire de recherche

Contrat de mariage Jean Baptiste HEGO et Sacrée LAMOURET : 01-10-1690 [2E26-96]

Du premier jour du mois d'octobre 1690.

Furent présent et comparurent en leurs personnes Jean Baptiste Hegot, jeune fils, accompagné d'Olivier et Marie De Bantegny ses père et mère demeurant à Ligny en Cambrésis d'une part, et Sacrée Lamouret, jeune fille, assistée de Jacques Lamouret son père, d'André Lamouret son frère, de Jean Godart, Jean Henninot et Philippe Taurion ses beaux-frères alliés demeurant respectivement à Caullery, Montigny et audit Ligny d'autre part, et reconnurent d'eux être ce jourd'hui assemblés pour contracter certain mariage d'entre ledit Jean Baptiste Hégot et icelle Sacrée Lamouret. Lequel si à Dieu plait et que notre mère la Sainte Eglise y consent en icelle se solennisera et en cas que ce présent mariage serait accompli, les devises, promesses et conditions s'en suit.

Et premier, pour ce qui est du bien et portement dudit Jean Baptiste Hégot, ledit Olivier Hégot et Marie Bantegny, ses père et mère, lui donnent en avancement de son dit mariage. A savoir cinq chevaux, chariot, hernats, herses et autres ustensiles servant à la labeur avec tous les fourrages, jarbes et quelques parties de blé en jarbe pour la nourriture desdits chevaux, et avoine tant battue quà battre qu'ils ont en leur possession, sauf cinq rasières de ladite avoine qu'ils ont réservées pour en faire leur profit. A condition aussi qu'ils ont encore réservé la nourriture d'un cheval qu'il sera nourri avec les autres sur lesdits fourrages, jarbes et avoine en l'année prochaine en laquelle année s'ils venaient à charier le gagnage qu'il en retiendra, lesdits donateurs devront avoir et auront le gagnage de six voitures. Item ont encore donné, cédé et rétrocédé audit Jean Baptiste, leur fils, toutes les terres et marché qu'ils tiennent à ferme tant du seigneur de Ligny qu'autres, le tout en tel état qu'il se trouve présentement avec les advestures de blé vert y croissant sans en faire ici autre déclaration ni spécification pour par lui en jouir et posséder sitôt ledit mariage accompli. A condition que lesdits donateurs ont réservé sur lesdites terres et marché. Savoir treize mencaudées et demie de blé vert pour par eux en faire la dépouille à l'août prochain seulement. A prendre si comme trois mencaudées tenant au marché de la chapelle St Georges. Item quatre mencaudées tenant à douze mencaudées de Philippe Taisne. Item une rasière tenant à trois boitellées de Jean Baptiste Tellier. Et cinq mencaudées tenant à dix mencaudées des pauvres. Si ont encore réservé sur lesdites terres et marché onze mencaudées de terre une boitellée en trois royes pour par eux en jouir jusqu'au jour du décès et trépas d'icelui Olivier Hégot, pour après retourner auxdits futurs mariants. A prendre si comme neuf boitellées qu'elles sont à une roye tenant à sept boitellées de Pierre François et deux mencaudées de Philippe Taisne. Item quatre mencaudées tenant au camp du … Et cinq mencaudées ci-dessus encore nommées tenant aux dix mencaudées des pauvres. A condition que lesdits donateurs devront payer les rendages desdites terres et rentes sur icelles dus tant pour lesdites treize mencaudées et demie de blé vert que pour les autres terres pendant le temps de ladite jouissance qu'ils feront, à l'avenant desdits futurs mariants pour les autres mêmes terres.

Item que lesdits futurs mariants seront tenus sitôt le décès et trépas du premier mourant dudit Olivier et sa dite femme, de labourer ou faire labourer à leurs dépens quatre mencaudées de terre à la solle tant à saison qu'à mars par chacun an, pour et au profit du survivant jusqu'au jour de son trépas, comme lui charrier les dépouilles desdites terres et les revendre audit Ligny tant lesdits saison qu'à mars desdites terres qu'elle sont de leur fond et patrimoine faisant comme dit est quatre mencaudées de saison et quatre mencaudées de mars par an. Item donne encore à leur dit fils deux mencaudées d'advesture de blé vert croissant sur lesdites terres de leur patrimoine pour par lui en faire la dépouille à l'août seulement, si comme une mencaudée tenant au chemin allant à Cambrai et l'autre mencaudée tenant à une mencaudée de Jacques Pruvost de Clary. Item ont encore donné audit Jean Baptiste leur fils, pour par lui en jouir sitôt ledit mariage accompli, toute la juste moitié de leur maison, chambre, étable, granges et autres édifices, jardin et héritage contenant trois boitellées de terre mainferme séant audit Ligny sans spécifier de quel côté prendre, tenant ledit héritage au jardin de Nicolas Tordois, d'autre sens à Jean Baptiste Tellier, de tierce sens au jardin de Barbe Lecompte et par devant à la rue menant de l'église à la place du Quesnoy, permettant par iceux donateurs en faire les devoirs de loi avant épousailles de laquelle moitié dudit héritage et amazement ledit Jean Baptiste Hégot en a fait et assigné douaire conditionné à ladite Sacrée Lamouret sa future épouse pour par elle sitôt ledit mariage accompli en jouir à hoirs et sans hoirs sa vie durant seulement, en observant les conditions statuées et ordonnées par la coutume dudit Cambrésis, à condition aussi d'en faire les devoirs de loi à ce sujet avant ses épousailles. Item que ledit Olivier et sa dite femme ont promis de décharger toutes leurs dettes comme aussi celle qu'il pourrait avoir fait ledit Jean leur fils jusqu'à ce jour, tellement que ledit Jean leur fils n'en soit recherché ni inquiété, sauf pour une certaine condition qu'il a fait avec autres garçons sans en faire ici aucune déclaration .

Et quant à ce qui est du bien et portement de mariage de ladite Sacrée Lamouret, ledit Jacques son père lui donne et promet payer la somme de trois cent et trente florins, monnaie du Cambrésis, à délivrer sitôt ledit mariage accompli. Item lui donne encore une vache et vingt florins pour son …. avec promesse de lui fournir aussi un lin et linceul à sa commodité et discrétion. Item lui donne encore un cochon qui est le moindre de trois qu'il en sa possession avec neuf mencauds de blé en nature. Item, pour la plus grande commodité desdits futurs mariants, il est nécessaire qu'il ait une chambre sur le jardin ci-devant déclaré, pour laquelle faire et achever, ledit Jacques Lamouret a promis de payer la façon des ouvriers et ledit Olivier et sa dite femme de livrer le bois qu'il faudra pour l'achever.

Item qu'il a été devisé et accordé entre les parties que le dernier vivant desdits futurs mariants, à hoirs et sans hoirs, demeurera en tous biens meubles et action mobiliaire trouvés en leur communauté aux charges des dettes, obsèques et funérailles. A toutes les devises, promesses et conditions ci-dessus dites, lesdites parties respectivement ont promis tenir, entretenir, fournir et accomplir de point en point sans y contrevenir sous l'obligation de tous et chacun leurs biens présents et futurs sur trente pattars de peine à donner & renonçant &. Fait et passé audit Caullery par devant le notaire soussigné et en présence des parents et amis dénommés au préambule de ceste le jour, mois et an que dessus.

Suivent les marques et signatures de Jean Baptiste Hégot, Sacrée Lamouret, Olivier Hégot, Marie Bantegny, Jean Henninot, Jean Godart, André Lamouret, Philippe Taurion et Boursiez (notaire).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.